Evaluation des masters

 

Article issu de educpros.fr

Evaluation des masters « métiers de l’enseignement » : le ministère se passe de l’AERES

Le ministère de l’Enseignement supérieur a décidé de se passer de l’avis de l’AERES (Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur) sur les quelques maquettes de master « métiers de l’enseignement » renvoyées après l’appel à leur boycott. Patrick Hetzel, directeur général de l’enseignement supérieur et de la recherche (DGES), est venu l’annoncer lors du dernier Cneser, lundi 20 avril 2009, en indiquant qu’il missionnerait les experts scientifiques du ministère pour évaluer ces formations avant leur habilitation.

Passage en force

L’AERES avait en effet refusé d’évaluer ces quelque vingt maquettes (dont huit d’établissements privés et deux d’ENS) le 9 avril 2009, jugeant l’échantillon de masters trop peu pertinent. La coordination nationale des universités, le Snesup et SLU (Sauvons l’université) dénoncent un « passage en force » de la ministre Valérie Pécresse et du gouvernement.

Le décret statutaire en conseil d’Etat

Un sentiment d’autant plus vif qu’en pleines vacances de printemps, le projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs, réécrit mais toujours fortement contesté dans les universités, doit passer en conseil d’Etat pour avis le mardi 21 avril 2009. « Le gouvernement (…) prendra-t-il le risque d’une énième provocation en l’inscrivant, le lendemain [du vote au conseil d’Etat], à l’ordre du jour du conseil des ministres ? », interroge le Snesup dans son communiqué de presse. Un rassemblement devant le conseil d’Etat est prévu mardi 21 avril, en début d’après-midi.

Fabienne Guimont

Une réponse à “Evaluation des masters”

Laisser un commentaire